Douleur & membre fantôme

 

Quand je tape, j'oublie d'avoir mal ! La douleur après amputation

La douleur après une amputation est un sujet sinon le sujet le plus abordé par les tous les amputés.

Pourquoi ? Simplement parce que c’est la sensation la plus couramment et largement ressentie après une amputation. C’est un sujet de discussion tellement vaste...

Je parle de la douleur mais c’est en fait au pluriel qu’il faudrait que je la décrive. Elle prend des formes et des intensités qui peuvent varier de l’extrêmement douloureux, au terriblement désagréable en passant par le bizarre ou le déconcertant. Sous une forme ou une autre elle est vécue par la majorité (si ce n’est 100%) des amputés.

 

La douleur postopératoire

La douleur post-op est la douleur ressentie juste après l’acte chirurgical (ou un "acte chirurgical " ou une "boucherie ")au cours duquel la peau, les muscles, les nerfs et les os sont coupés. Cette douleur, logique après un tel traumatisme est en général plus ou moins contrôlée par une médication ad-hoc.

En fait c’est surtout selon les chirurgiens et leur politique plus ou moins libérale vis à vis des stupéfiants (ex : morphine). Notez que des analgésiques peuvent aussi être efficaces. Cependant, durant cette phase, douloureuse à plus d’un titre, un bon "traitement de cheval " simplifie grandement les choses.

Elle disparaît normalement rapidement à mesure que les tissus dégonflent et commencent à cicatriser.

La douleur du membre fantôme

La partie la plus difficile à gérer est la douleur du membre fantôme. Elle est définie comme une douleur qui siège dans la partie amputée.

La douleur du membre fantôme n’est jamais ressentie dans le moignon, bien qu’elle puisse être provoquée par quelque chose survenant au moignon. La douleur dans le moignon est toujours ressentie dans le morceau qui reste.

Malheureusement, la douleur du membre fantôme est vécue par au moins les deux tiers des nouveaux amputés, et après un an plus d’un tiers s’en plaint encore. Souvent, elle diminue avec le temps, aussi bien en intensité qu’en fréquence. Mais il arrive qu’elle réapparaisse avec autant d’impact qu’au tout début.

Il y a une très grande variabilité dans la douleur du membre fantôme. Elle peut être très déplaisante voire handicapante pour certains amputés. Elle est surtout complexe, résistante aux traitements et frustrante.

 

La douleur du membre résiduel (moignon)

Beaucoup d’amputés ressentent des douleurs dans la partie restante du membre amputé.

Immédiatement après l’acte chirurgical, on s’attend à de tels effets qui sont en relation directe avec la destruction des nombreux tissus. Ensuite, la douleur peut avoir pour origine bon nombre de facteurs mécaniques comme une mauvaise adaptation de l’emboîture de la prothèse, la ou les blessures du moignon, des terminaisons nerveuses (névrome) dans une zone mal protégée, de la peau irritée ou soumise à des frottements. La douleur peut aussi être causée par une mauvaise circulation sanguine ou des nerfs abîmés.

Comme il existe de nombreux problèmes qui peuvent provoquer des douleurs au niveau du moignon, il est important d’en parler avec ses chirurgiens, docteurs, rééducateurs, kinésithérapeutes, prothésistes. Chacun peut apporter un élément de valeur dans la résolution du problème avant qu’il ne devienne trop grave.

 

page précédente haut de page page suivante

 

 

retour index


Amputation
Douleur et fantôme
Proyhèses
Sports
Humour
Liens
Site